Revivez en images les meilleurs moments de cette 31e édition !

BILAN 31e FESTIVAL DU FILM DE CABOURG

L’affiche du Festival de Cabourg 2017, tirée du film australien Tanna (en compétition en 2016) représentait un couple enlacé au bord d’un volcan, regardant au loin vers une lumière éclatante qu’on devine être le soleil à l’aube. Une lueur d’espoir.
Cette 31e édition s’est clôturée sur le tapis rouge, Promenade Marcel Proust, devant un parterre étincelant de talents (109 précisément, toutes sections confondues), tout aussi éblouissant que le soleil couchant à l’horizon. Une promesse tenue.

Entre les deux, cinq jours de fête autour du cinéma, de ses artistes et plus encore : rencontres, lectures, échanges, débats, films, livres, musique, paroles, chansons, à destination, des enfants, étudiants, couples, solitaires, retraités, amis, tous ensemble avec le même but : se cultiver, aller voir ailleurs, s’émouvoir et en retirer quelque chose.

Les réalisatrices ont particulièrement inspiré les spectateurs cette année avec leurs films : Sou Abadi, Coline Assous, Vivienne de Courcy, Emilie Deleuze, Claire Denis, Jeanne Labrune, Léa Mysius, Lisa Ohlin, Lone Scherfig, Virginie Schwartz, Léonor Serraille, Carla Simón. Les réalisateurs n’étaient pas en reste : faire sourire ou réfléchir sur des thèmes sérieux, parler des droits de l’homme, de ceux des auteurs, compositeurs, de faits historiques, des problèmes insulaires, identitaires, religieux ou encore écologiques. Les néo-romantiques savent faire face aux réalités actuelles sans tomber dans le fatalisme néfaste.

Une fréquentation en salles de presque 70%, en hausse par rapport à l’année dernière, nous confirme cet élan culturel, positif et bienfaisant, et en dépit des élections, de la canicule, le public est allé en compagnie de deux prestigieux jurys découvrir les oeuvres nouvelles présentées par l’équipe du festival, les producteurs, les distributeurs et les attachés de presse.

On ne louera également jamais assez le travail de tous ceux qui oeuvrent dans l’ombre ou dans les salles obscures : les coordinateurs, les partenaires, les agents, les bénévoles, les coiffeurs et les maquilleurs, les stylistes, les photographes, les graphistes, les chauffeurs, les journalistes, les techniciens, les régisseurs, les opérateurs, les sous-titreurs, les projectionnistes, les présentateurs, tous si fidèles et si professionnels. Une micro-société idéale qui se crée, vit et travaille ensemble avec un seul et même but : apporter au public du bonheur à travers ces quelques moments partagés.

Le Festival du Film de Cabourg, Journées romantiques, reste un formidable navire culturel sur lequel il fait bon s’embarquer quelques jours, à la découverte du temps présent.

Marielle Pietri, Directrice Artistique et l’équipe du Festival

Photo : ©Lionel Blancafort

Le Grand Jury 2017

Marion Cotillard présidera le Grand Jury du 31e Festival du Film de Cabourg.
Swann d’Or de la Révélation féminine pour le film de Sarah Lévy, Du bleu jusqu’en Amérique en 2000, puis Swann d’Or de la Meilleure Actrice pour La Môme d’Olivier Dahan en 2007, Marion Cotillard entra sept mois plus tard dans la légende des actrices en remportant un Oscar, un César, un BAFTA et un Golden Globe.

Elle sera entourée de :
Aure Atika (actrice : Comme t’y es belle, Tout pour être heureux, La vérité si je mens... et écrivain : Mon Ciel et ma terre)
Camille Cottin (actrice : Dix pour cent, Telle Mère Telle Fille, Connasse Princesse des coeurs)
Anne Dorval (actrice : Réparer les vivants, Mommy, Laurence Anyways)
Hugo Gélin (réalisateur : Demain tout commence, Comme des frères, Casting(s))
Nathanaël Karmitz (producteur, directeur du groupe audiovisuel mk2)
Camille Laurens (écrivain : Celle que vous croyez, Dans ces bras là, L’Amour roman)
Ibrahim Maalouf (compositeur : Yves Saint Laurent, La crème de la crème, Dans les forêts de Sibérie)
Manu Payet (acteur : Sous le même toit, Tout pour être heureux, L’Amour c’est mieux à deux)