Panorama, Prix du public, Jeunesse

The Happy Prince

RUPERT EVERETT

The Happy Prince
ALLEMAGNE, BELGIQUE, ITALIE / 2017 / 1H45 / VO ANGLAIS STFR

À la fin du XIXe siècle, le dandy Oscar Wilde, intelligent, plein d’humour et scandaleux brille au sein de la société londonienne. Cependant, son homosexualité est trop visible pour son époque et il est envoyé en prison. Ruiné et malade lorsqu’il en sort, il part s’exiler à Paris. Après avoir tenté tant bien que mal de se réconcilier avec sa femme, il reprend sa désastreuse relation avec le jeune Lord Douglas. Tout ce qui lui reste ce sont ses histoires, dont il se sert pour conquérir l’affection de deux garçons des rues. Soutenu par ses fidèles amis qui essaient de le protéger contre ses propres excès, il conservera son charme et son humour jusqu’à la fin : « Soit c’est le papier peint qui disparaît, soit c’est moi… »

FICHE TECHNIQUE

RÉALISATION Rupert Everett
SCÉNARIO Rupert Everett
PHOTOGRAPHIE John Conroy
MONTAGE Nicolas Gaster
SON Dirk Bombey
MUSIQUE Gabriel Yared
PRODUCTION Philipp Kreuze, Jörg Schulze & Sébastien Delloye
DISTRIBUTION Océan Films

INTERPRÉTATION PRINCIPALE

Rupert Everett (Oscar Wilde)
Colin Morgan (Alfred Bosie Douglas)
Edwin Thomas (Robbie Ross)
Colin Firth (Reggie Turner)
Emily Watson (Constance Holland)
Béatrice Dalle (Directrice du Café Concert)

DIFFUSION
RUPERT EVERETT

Après des études dans un monastère bénédictin, Rupert Everett part à 15 ans à Londres, où il intègre la Royal Shakespeare Company. D’abord acteur pour la télévision, sa carrière au cinéma débute avec Histoire d’une trahison en 1984. Son talent se révèle dans Étrange séduction (1990) de Paul Schrader et Prêt-à-porter (1994) de Robert Altman, mais c’est en 1996, qu’il obtient un véritable succès public avec Le Mariage de mon meilleur ami de Paul John Hogan, dans lequel il incarne l’ami homosexuel de Julia Roberts. Il joue sous la direction d’Oliver Parker à deux reprises, dans des comédies romantiques adaptées de l’œuvre littéraire d’Oscar Wilde : Un mari idéal (1999) et L’importance d’être constant (2001). Il donne également la réplique à Catherine Deneuve dans l’adaptation des Liaisons dangereuses de Josée Dayan pour la télévision.

FILMOGRAPHIE RÉALISATEUR
2017 The Happy Prince

Tous les films de la section Panorama, Prix du public
Guy
Tous les films de la section Jeunesse
← tous les films de l'édition 2018